Aller au contenu

5 juin. Grand Chambéry. Pour des “pistes bleues” continues et sécurisées pour les cyclistes

Communiqué

Grand Chambéry inaugure le mercredi 5 juin 2024 les « pistes bleues » de son réseau cyclable. Pour l’association Roue Libre, ce jalonnement de 9 itinéraires identifiés comme “pistes” par Grand Chambéry avec des panneaux et un futur marquage en peinture au sol est prématuré au vu du manque de sécurisation et de continuité de ces itinéraires pour toutes les usagères et usagers et tous les types d’usages. Ce réseau de “pistes” doit donc être considéré comme une indication des secteurs prioritaires à aménager, et la réalisation d’aménagements cyclables continus et sécurisés pour toutes et tous doit être une urgente priorité.

La pratique du vélo est en forte augmentation sur Grand Chambéry, comme en témoigne le suivi des comptages permanents réalisés sur les principaux axes.

La dernière enquête ménages déplacements de 2023 réalisée sur le périmètre Métropole Savoie et Avant-Pays Savoyard montre que la pratique du vélo dépasse désormais celle des transports en commun en nombre de déplacements quotidiens. Sur le périmètre de Grand Chambéry, les distances parcourues à vélo sont désormais équivalentes à celles parcourues par le réseau de transport urbain.

Il est donc d’autant plus nécessaire que cette pratique de mobilité vertueuse puisse s’accomplir dans de bonnes conditions pour l’ensemble des usagères et usagers. Roue Libre se mobilise depuis de nombreuses années pour la réalisation d’aménagements cyclables continus et sécurisés, sur l’ensemble du territoire de Grand Chambéry. Dans le dernier baromètre des villes cyclables publié par la FUB en 2022, le critère principal par les usagères et usagers pour améliorer la pratique du vélo dans dix communes de Savoie est la réalisation “d’un réseau cyclable complet et sans coupure”, renforcé par la demande “d’itinéraires vélos rapides et directs”.

Le CEREMA, établissement public de recherche et d’études de référence chargé de l’évolution et de l’évaluation de la réglementation, recommande d’aménager une piste cyclable dès que le trafic motorisé est supérieur à 2.000 véhicules par jour, pour les axes cyclables structurants. La piste cyclable est séparée de la chaussée par un terre-plein, à la différence de la bande cyclable identifiée sur une chaussée à plusieurs voies par une simple signalisation (art. R110-2 du Code de la Route).

Soutenu par de nombreux retours d’expériences d’aménageurs, il indique que l’identité visuelle du réseau cyclable, le jalonnement et le marquage au sol ne constituent qu’un accompagnement d’une pratique d’aménagement correspondant à ce standard.

Ce niveau d’aménagement n’est pas en place sur les axes sur lesquels Roue Libre a organisé les trois dernières vélorutions (CogninHauts de ChambéryBassens) pour appeler à les sécuriser, ni sur beaucoup d’autres axes structurants identifiés par Grand Chambéry à travers ces « pistes bleues ».

Roue Libre s’interroge sur le bien fondé de ces dépenses de signalisation, alors que le développement d’itinéraires continus et sécurisés est amené à mobiliser des investissements importants dans les prochaines années.
 

Les panneaux et marquages en cours de déploiement sur Grand Chambéry doivent donc être considérés comme une indication de secteurs prioritaires à aménager, et non comme des réalisations d’itinéraires.

Photos

Revue de presse