3-20 janvier. Enquête publique RD 1006 Grand Chambery. Exigez des aménagements cyclables continus et sécurisés

Le réaménagement de la portion de la RD 1006 située du carrefour de la Garatte à celui de la Trousse (communes de Barberaz et de La Ravoire) est dans les cartons des élus depuis plusieurs années. En avril 2021, le Conseil Communautaire de l’agglomération a décidé de soumettre à l’enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique le projet de la requalification de cette route départementale.

L’association Roue Libre a étudié l’avant-projet et relevé le manque d’aménagements cyclables continus et sécurisés dans les plans, et a envoyé, en septembre 2021, un courrier à destination des élus de Grand Chambéry et des communes concernées. Ce courrier s’appuie sur le cadre réglementaire et les réflexions pratiques des usagers du vélo. La réponse de M.Gamen, Président de Grand Chambéry, ne porte que sur une partie des sujets abordés, sans répondre à notre demande d’un aménagement cyclable de qualité sur cette portion de la RD1006.

Aujourd’hui, la procédure se poursuit et une enquête publique se déroulera du 3 au 20 janvier 2022. Pour appuyer cette demande d’aménagements cyclables répondant aux requis de la loi (L228-2 du Code de l’Environnement et suivants), nous vous invitons à participer à cette enquête.

L’enquête publique est close

Voici la contribution de notre association Roue Libre :

  • Un nouvel espace cyclable en rive gauche de la Leysse sous la forme d’une piste sécurisée sur la longueur de la future voirie est indispensable et complémentaire à la voie verte existante en rive droite.
  • En vertu des articles L228-2 du Code de l’Environnement et suivants, « à l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines (…) doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements prenant la forme de pistes, de bandes cyclables, de voies vertes, de zones de rencontre (…) »  un aménagement cyclable le long de la RD 1006 entre les carrefours de la Garatte et de la Trousse doit être intégré au projet.
  • Pour compléter la voie verte en rive droite de la Leysse très fréquentée à certains horaires (piétons, sportifs, familles, cyclistes…) et fermée ponctuellement pour des travaux un aménagement cyclable le long de la RD1006 est indispensable.
  • Pour répondre à tous les usages du vélo, il faut compléter ce projet par l’ajout de bandes cyclables à l’exemple de la réalisation réussi sur la Route les Rives du Lac (RD2101) le long du lac du Bourget avec des bandes cyclables en complément de la voie cyclable sur berges.
  • Le bout de piste cyclable prévu au nord du rond-point de la Trousse est insuffisant. Un aménagement cyclable global doit permettre aux cyclistes de rejoindre toutes les dessertes que le carrefour giratoire offre aux automobilistes et notamment l’interconnexion avec la voie verte de la Leysse.
  • L’aménagement du rond-point de la Trousse doit être sécurisé et ne pas exposer les cyclistes aux automobilistes en réaccélération au sortir du rond-point. Dans ce secteur, selon le projet présenté, les piétons et les cyclistes auront un cheminement commun dont la largeur est incompatible avec cet usage mixte (un minimum de 4 à 5 m est recommandé).
  • Selon le projet, sur un transit cyclable Est-Ouest au niveau de ce secteur, le nombre de traversées de routes est important et les cyclistes (comme les piétons) ne bénéficieront plus des cycles d’arrêt de circulation du carrefour à feux. Cet inconvénient pourrait être majeur en termes de sécurité, tant aux heures de pointe compte tenu du trafic, qu’aux heures creuses compte tenu du dimensionnement du rond-point, favorable à des vitesses élevées.
  • Les plans du projet indiquent la présence de doubles-voies à l’approche et en sortie des carrefours de Barberaz et La Ravoire. Ce type d’aménagement va favoriser des dépassements inadaptés et des vitesses incompatibles avec la sécurité des piétons et des cyclistes. Nous demandons à ce que le projet soit revu pour que les aménagements des carrefours ne permettent pas ce type de dépassement.
Angle Nord du projet :
  • Il est prévu une piste bidirectionnelle qui franchit la Leysse par le côté Nord de la RD 1512 et se raccorde sur la voie verte de la Leysse devant Ekosport. Nous demandons une nette amélioration du franchissement de la RD 1512 en raison d’un cycle de feux inadaptés pour les cyclistes et d’un dégagement beaucoup trop court pour permettre la giration dans de bonnes conditions. La connexion de la piste bidirectionnelle du projet de la Trousse sur ce franchissement nécessite d’intégrer cette amélioration dans le projet.
Angle Est du projet :
  • Les plans du projet indiquent l’existence d’une piste bidirectionnelle au Nord de la RD1006 en direction du carrefour du roc noir. Nous nous interrogeons sur l’interconnexion de cette piste avec les bandes cyclables existantes dans un environnement particulièrement routier.
Partie Ouest du projet :
  • Un maillage supplémentaire de façon à permettre le franchissement de la RD1006 et de la Leysse à hauteur de la rue de la libération à Barberaz est crucial. Il s’agirait notamment de désenclaver ce quartier au profit des citoyens souhaitant se déplacer en mode actif. Ce maillage supplémentaire pourrait prendre la forme d’une passerelle qui enjamberait la RD1006 et la Leysse afin de s’interconnecter sur la voie verte existante.

Depuis quelques temps, l’association Roue Libre valorise les données ouvertes (OpenData) pour en tirer des cartes de synthèse comme la carte des comptages.

A notre connaissance, les comptages de la voie verte de la Leysse (axe structurant du schéma directeur cyclable ; compteur G02 à proximité du passage sous la VRU) sont les seuls comptages disponibles à proximité du projet.
Un graphique de ces données est proposé ici.
Les données mensuelles peuvent être téléchargées sur https://donnees.grandchambery.fr/

En septembre 2021 et malgré les travaux en amont sur la rivière avec la fermeture de la voie verte (tweet), la fréquentation a atteint des niveaux records avec 46.054 passages comptabilisés sur les deux sens (soit plus de 1500 passages/jour). Sur l’année écoulée (du 03/01/2021 au 03/01/2022), 418.339 passages sont comptabilisés (soit 1146 passages/jour en moyenne). Entre 2018 et 2021, le nombre de passages augmente constamment passant de 312.952 en 2018 à 416.894 en 2021 (soit + 33%).

Lorsqu’on regarde le détail des données enregistrées, l’essentiel des déplacements cyclables sont des déplacements pendulaires (travail) ou commerciaux. Les passages enregistrés les dimanches sont nettement plus faibles que ceux des autres jours.

Le besoin d’aménagements cyclables est donc avéré

Enfin, nous relevons que l’agglomération communique largement à propos de cette ambition favorable aux cyclistes avec l’objectif de faciliter les déplacements à vélo sur le territoire en donnant une meilleure lisibilité aux aménagements et aux caractéristiques des trajets empruntés (plus court, plus rapide ou plus « tranquille ») et ainsi augmenter encore la part modale du vélo dans les déplacements sur Grand Chambéry.

Ressources

Téléchargez en pdf le courrier adressé par Roue Libre à Grand Chambéry le 14 septembre 2021

Chambéry, le 14 septembre 2021

Objet : requalification de la RD 1006

Monsieur le Président,

Notre association Roue Libre a pris connaissance de la décision du Conseil Communautaire (Procès-Verbal du 15 avril 2021) de soumettre à l’enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique le projet de la requalification de la RD 1006 entre les carrefours de la Garatte et de la Trousse sur les communes de Barberaz et La Ravoire.

Roue Libre a consulté le projet d’aménagement en ligne sur le site internet du Grand Chambéry et souhaite vous faire parvenir quelques observations au regard du projet.

Rappel du cadre juridique

En vertu de l’article L228-2 du Code de l’Environnement, nous nous permettons de vous rappeler que « à l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines (…) doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements prenant la forme de pistes, de bandes cyclables, de voies vertes, de zones de rencontre (…) ». Compte-tenu de la jurisprudence, l’aménagement doit être réalisé sur l’emprise des travaux de rénovation. La présence de la voie verte en rive droite de la Leysse ne saurait donc justifier de l’absence d’aménagements le long de la RD 1006. 

Sécuriser le cheminement cyclable de la RD 1006

Au-delà du cadre juridique applicable, plusieurs arguments montrent qu’un aménagement cyclable sur la RD 1006 s’avère indispensable :

  • La voie verte en rive droite de la Leysse est régulièrement surchargée car c’est aujourd’hui le seul axe sécurisé pour les piétons, sportifs, familles et cyclistes se déplaçant dans cette zone. 

  • Les quartiers de Barberaz et de la Ravoire, aujourd’hui enclavés entre la RD 1006 et la VRU, disposent de sorties très peu sécurisées. Les habitants de ces quartiers doivent bénéficier d’itinéraires adaptés pour rejoindre Chambéry, la Ravoire ou Saint-Alban-Leysse.

  • D’une manière générale, l’engouement grandissant pour les déplacements à vélo (+21% entre 2016 et 2019 d’après vos propres chiffres) nécessite, dès à présent, d’améliorer la cyclabilité pour desservir l’ensemble des communes et quartiers de l’agglomération.

Un nouvel espace cyclable en rive gauche de la Leysse sous la forme d’une piste sécurisée sur la longueur de la future voirie est donc indispensable et complémentaire à la voie verte existante en rive droite.

Nos propositions complémentaires :

  • Sortie des intersections : Les plans du projet indiquent la présence de doubles-voies à l’approche et en sortie des carrefours de Barberaz et La Ravoire. Ce type d’aménagement va favoriser des dépassements inadaptés et des vitesses incompatibles avec la sécurité des piétons et des cyclistes. Nous demandons à ce que le projet soit revu pour que les aménagements des carrefours ne permettent pas ce type de dépassement. 

  • Secteur du rond-point de la Trousse :  Nous estimons insuffisant le bout de piste prévu au nord du rond-point de la Trousse. Un aménagement cyclable global doit permettre aux cyclistes de rejoindre toutes les dessertes que le carrefour giratoire offre aux automobilistes et notamment l’interconnexion avec la voie verte de la Leysse. Cet aménagement doit être sécurisé et ne pas exposer les cyclistes aux automobilistes en réaccélération au sortir du rond-point. Dans ce secteur, les piétons et les cyclistes auront un cheminement commun dont la largeur est incompatible avec cet usage mixte (un minimum de 4 à 5 m est recommandé). 
    Sur un transit cyclable Est-Ouest au niveau de ce secteur, le nombre de traversées de routes est important et les cyclistes (comme les piétons) ne bénéficieront plus des cycles d’arrêt de circulation du carrefour à feux. Cet inconvénient pourrait être majeur en termes de sécurité, tant aux heures de pointe compte tenu du trafic, qu’aux heures creuses compte tenu du dimensionnement du rond-point, favorable à des vitesses élevées. 

  • Angle Nord du projet : Il est prévu une piste bidirectionnelle qui franchit la Leysse par le côté Nord de la RD 1512 et se raccorde sur la voie verte de la Leysse devant Ekosport. Nous avons déjà demandé (simpl’ici et cyclofiches) une nette amélioration du franchissement de la RD 1512 en raison d’un cycle de feux inadaptés pour les cyclistes et d’un dégagement beaucoup trop court pour permettre la giration dans de bonnes conditions. La connexion de la piste bidirectionnelle du projet de la Trousse sur ce franchissement nécessite d’intégrer cette amélioration dans le projet.  

  • Angle Est du projet : Les plans indiquent l’existence d’une piste bidirectionnelle au Nord de la RD1006 en direction du carrefour du roc noir. Nous nous interrogeons sur l’interconnexion de cette piste avec les bandes cyclables existantes dans un environnement particulièrement routier.  

  • Partie Ouest du projet : un maillage supplémentaire de façon à permettre le franchissement de la RD1006 et de la Leysse à hauteur de la rue de la libération à Barberaz est crucial. Il s’agirait notamment de désenclaver ce quartier au profit des citoyens souhaitant se déplacer en mode acti. Ce maillage supplémentaire pourrait prendre la forme d’une passerelle qui enjamberait la RD1006 et la Leysse afin de s’interconnecter sur la voie verte existante. 

Nous restons à votre disposition pour accompagner la requalification de cette voirie au profit de l’ensemble des usagers, qu’ils soient automobilistes, piétons ou cyclistes. Nous vous rappelons qu’un aménagement cyclable de qualité doit être lisible, sécurisé et continu. Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, nos salutations distinguées.

Cyril Carpentier

Administrateur de l’association Roue libre

 

Téléchargez en pdf la réponse du Président de Grand Chambéry

 

Chambéry, le 9 décembre 2021

 

 

Objet : Requalification de la RD 1006

 

 

Monsieur le President.

 

 

Dans votre courrier en date du 14 septembre 2021, vous avez tenu a me faire parvenir vos observations relatives au projet de requalification de la RD 1006, entre les carrefours de la Garatte et la Trousse sur les communes de Barberaz et La Ravoire, et je vous en remercie.

 

 

Les propositions qui sont énoncées retiennent mon attention. Par ce courrier je vous apporte des premiers éléments de réponses.

 

Vous soulignez l’importance de sécuriser toutes les dessertes offertes par le futur rond-point du carrefour de la Trousse, et notamment l’interconnexion avec la voie verte de la Leysse. Nous partageons cette nécessite pour la sécurité des usagers piétons et cycles dans ce secteur du projet, aussi chaque branche du giratoire sera pourvue dune traversée piétonne et cycle suffisamment large, identifiée par un marquage au sol type résine et surélevée par un plateau de niveau avec les cheminements doux connectés entre chaque branche. Ainsi, les automobilistes seront amenés à franchir cet aménagement avec des vitesses faibles, privilégiant ainsi la sécurité des piétons et cyclistes qui traverseront les voies de circulation.

 

 

Vous évoquez les difficultés de franchissement de l’avenue de Chambéry (ex RN 512), et demandez qu’une nette amélioration soit apportée en remplacement de la traversée « inadaptée » du carrefour feux, situé entre les enseignes Ekosport et Euromaster. Je vous informe qu’une réflexion est engagée actuellement par mes services pour faciliter ce franchissement au niveau du pont de la Trousse. Cette réflexion prend également en compte les raccordements à la voie verte de la Leysse depuis et vers le carrefour de la Trousse, et la piste cyclable prévue cote Nord Est du projet.

 

 

Par ailleurs, Grand Chambéry travaille également sur la continuité d’un aménagement cyclable en site propre, entre le carrefour de la Trousse et Challes-les-Eaux, le long de la RD 1006, rendu nécessaire dans un environnement particulièrement routier.

 

 

Un autre sujet concerne le désenclavement du quartier desservi par la rue de la Libération à Barberaz.

Même si le fléchage de l’itinéraire cyclable existe a partir de la rue Victor Berthollier le connectant a la voie verte de la Leysse via la passerelle Sainte-Thérèse, il convient d’élargir son périmètre pour l’identifier dès la rue de la Libération. Le renforcement du marquage et du jalonnement cyclable dans ce secteur permettra d’améliorer sa lisibilité jusqu’à la traversée de la RD 1006 située au droit de la passerelle Sainte-Thérèse, qui sera sécurisée par le projet.

 

 

Enfin, je vous confirme qu’il est possible d’évoquer ces points spécifiques à l’opération RD 1006, lors d’un prochain groupe technique vélo, à organiser en début d’année 2022.

 

 

Je vous remercie de votre bienveillance sur les enjeux de mobilités, et particulièrement les déplacements en vélo pour les usagers de plus en plus fréquents sur notre territoire.

 

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en mon engagement des plus sincères et dévoués sur cette thématique des mobilités douces, et vous prie de recevoir mes salutations les plus cordiales.

 

Philippe GAMEN

Président de Grand Chambéry

Revue de presse

Documents d'enquête publique