La nouvelle Bicyc'Lettre est parue !

 

Des avis !

Il fait beau, il fait chaud, les capes de pluie sont rangées à la cave avec les affaires de ski... La bonne blague !

Ceci dit, entre le moment où nous écrivons cet édito (fin mai) et le moment où vous le lirez, il se sera peut être passé quelque chose ?

Ce qui est bien quand on parle de la pluie et du beau temps, c'est qu'on peut dire à peu près n'importe quoi car rien n'est certain.

En revanche, ce qu'il y a de sûr, c'est que l'enquête publique sur le projet de reconquête d'axe de la Leysse va avoir lieu du 10 juin au 12 juillet et que nous vous invitons à vous y intéresser massivement. Si vous voulez vous rafraîchir la mémoire ou découvrir la position de l'association sur ce projet, allez voir la page concernée sur le site de roue libre (www.rouelibre.net/avertisseur) qui est d'ailleurs la page la plus consultée du site avec 1163 consultations.

Une autre certitude que nous vous livrons : Roue Libre n'a plus 1 président mais 4 co-présidents ! En effet, depuis l'Assemblée générale (AG) du 11 avril et la modification des statuts, le Conseil d'Administration (CA) s'est réuni à deux reprises pour finalement élire 4 co-présidents, 1 trésorière et 1 secrétaire. Nous avons donc une équipe renouvelée et renforcée pour accompagner les différents projets à venir comme Vél'osons (forum du voyage à vélo) ou le renforcement de l'atelier La Vélobricolade.

Pour conclure cet édito, nous vous incitons à renseigner des cyclo-fiches sur le site web de l'association pour tout problème rencontré sur le réseau cyclable, que la solution soit de l'ordre de l'exploitation (signalétique, stationnement, potelets dangereux, travaux en cours, etc.), de la maintenance (chaussée défoncée) ou des travaux d'aménagement (construction d'une passerelle, traçage d'une bande cyclable, aménagement d'un tourne à droite, etc.).

Roue Libre s'occupe ensuite de transmettre l'information au gestionnaire de voirie concerné (ville, agglo., département) et vous tient au courant de la résolution du problème.

On n'arrête plus le progrès !

 Le CA de Roue Libre.

 

SOMMAIRE :

P2 : Comment faire un voyage à vélo sans un mécano de la vélobricolade à vos coté ? 

P3 : Edito

P4 : Osez approcher l’horizon à coups de pédales !

P5 : Reconquérir quoi ?

P6 : Heureux départ du vélo de Julia

P7 : L'actu des commissions

P8 : Agenda

 

 

 

 

 

Le rayon Bicyc'lettre

Le support d'information historique de Roue Libre !

Initialement intitulé "VELOMAG" - lorsqu'il était rédigé par le fondateur de Roue Libre Pierre Lortet, notre magazine "La Bicyc'lettre " est le premier élément de communication et d’information de l’association. Le support « historique » pourrait-on dire puisque le 1er numéro a été édité en 1992.Avec son site web, La Bicyc’lettre est le principal support d’information vers l’externe : les adhérents, élus locaux, sympathisants… y trouvent des articles concernant la vie de l'association, ses actions, les évènements locaux relatifs à la mobilité, la pratique du vélo en général (voyages, réparation, aménagements cyclables…), ses coups de cœur et parfois ses coups de gueule.

Revue quadrimestrielle, elle est rédigée par les adhérents et les salariés de l'association qu'ils soient ou non, élus  au CA, bénévoles au sein des commissions ou simples adhérents….
En un mot tout un chacun peut y participer : proposer, écrire, participer ! Toutes les propositions d’articles, de sujets, idées nouvelles ou scoops y sont accueillis avec enthousiasme. La Bicyc’lettre se veut le magazine d’information du vélo à Chambéry, tous les passionnés et sympathisants du déplacement à vélo sont invités à se l’approprier.

Comment participer ?

Envoyez-nous vos articles, vos propositions de sujets/dossiers, vos photos, vos infos… 
Pour vous aider dans la rédaction, vous trouverez ci-dessous des conseils d’écriture et les rubriques récurrentes du magazine parmi lesquelles votre article a sûrement sa place. 
En effet, pour faciliter le travail de réalisation de La Bicyc’lettre (élaboration du sommaire, mise en page, rédaction, relecture…), la ComCOM a mis en place un chemin de fer auquel nous nous tenons : thématiques et nombre de signes à respecter.