Voie Verte Nord : Position de l'association

Multiples enjeux...mais rester verte !

montage Leysse Albane

Notre association souhaite à travers le présent communiqué faire part de son positionnement adopté en Conseil d'Administration d'octobre à propos du déboisement de la VVN. Cet abattage est réalisé dans le cadre des travaux de requalification des digues de la Leysse qu'engage Chambéry métropole.

                Les travaux de grande ampleur réalisés par la collectivité répondent à plusieurs enjeux hiérarchisés que nous ne pouvons contester :

  •  1 La sécurité publique : suite à l'entrée en vigueur de nouvelles normes, Chambéry métropole - qui possède la compétence de la gestion des cours d'eau et risque inondation - se doit de mettre aux normes les digues de la Leysse afin de protéger des débordements de la crue centennale les zones d’habitations et d’activités industrielles et commerciales des Landiers et de Bissy.
  •  2 L'amélioration hydro-écologique du cours d'eau : en augmentant l'hétérogénéité du lit de la Leysse (création d'un bras de décharge à Q20, élargissement de son lit, création de faciès différents, création d'un méandre) la Leysse ressemblera un peu moins demain à une vulgaire canalisation rectiligne.
  •  3 Le maintien de la VVN à proximité immédiate de la Leysse
  • 4 Le respect du Schéma de Cohérence Territorial (SCOT) de Chambéry métropole : la Leysse et sa ripisylve sont des éléments structurant de la Trame Verte et Bleue de l'agglomération chambérienne.

                La question du déboisement, qui se trouve au cœur de ces différents enjeux, a cristallisé une certaine tension entre la collectivité, les environnementalistes, les usagers de la Leysse et de la VVN.

                Notre association regrette effectivement l'abattage des arbres puisque ceux-ci apportaient ombres, calme et repos aux nombreux usagers de la VVN. Toutefois, nous estimons, au regard de la complexité des travaux engagés, que l'abattage d'une majorité d'arbres était nécessaire. Par ailleurs, nous affirmons que Chambéry métropole fait preuve de bonne foi et de volontarisme dans la prise en compte des avis appelant à la sauvegarde d'un maximum de couvert arboré. En effet, la collectivité a notamment provoqué, à la demande d'un collectif d'associations regroupant Roue Libre, le FRAPNA, les pêcheurs chambériens, les cyclotouristes chambériens, les amis de la terre et la fédération des chasseurs de Savoie, une réunion de chantier spécifiquement dédié au déboisement. Au cours de cette réunion il est clairement apparu que l'abattage ne serait pas systématique. Par ailleurs, là où cela sera possible (en pied de digues et sur les berges), des replantations d'arbres ou d’arbustes aux essences adaptées sont programmées après la phase travaux.

                Aussi, au regard des éléments énoncés, notre association a fait le choix de se retirer du collectif dont elle faisait partie et n'a pas relayé la pétition citoyenne demandant l'arrêt de l'abattage des arbres dans le cadre de ces travaux.

                Bien sûr, la situation à l'avenir sera moins satisfaisante pour les utilisateurs de la VV Nord que l'actuelle dans le sens où le couvert arboré sera moins dense. Les berges et digues de la Leysse ressembleront alors plus à ce que peuvent-être les actuelles berges bordant la VV de la Leysse. Nous appelons donc à la retenue et au discernement en se projetant vers l'avenir et restons mobilisés pour la suite des travaux afin que demain notre voie verte redevienne verte !